1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Vendre
  4. >
  5. Les diagnostics immobiliers
  6. >
  7. Tout savoir sur le Diagnostic Électricité Obligatoire (DEO)

Tout savoir sur le Diagnostic Électricité Obligatoire (DEO)

Obligatoire depuis quelques années, le diagnostic électricité répond à un besoin d'information sur la sécurité du bien. Face aux risques, il est important de bien contrôler l'état des différentes installations dans une maison. Découvrez-en plus sur le rôle de ce diagnostic immobilier.

diagnostic electricite

Qu'est-ce que le diagnostic électricité et à quelle occasion doit-on le faire ?

Le diagnostic électrique obligatoire (DEO) vise à informer l'acheteur sur l'état des différentes installations électriques du bien. En 2009, ce diagnostic est devenu obligatoire pour toutes les installations vieilles de plus de 15 ans. Il doit désormais être réalisé impérativement avant la vente du bien immobilier. Tous les logements sont concernés, et les dépendances sont bien entendu incluses. L'intérêt de ce diagnostic est double. Il permet tout d'abord d'assurer la sécurité des occupants, en prenant en compte les risques d'incendies domestiques causés par les installations électriques, ainsi que les risques de contact direct avec les circuits. C'est aussi un moyen de protéger les intérêts des futurs acquéreurs et de leur offrir une visibilité. A noter que dans le cas d'une copropriété, il n'est pas nécessaire de réaliser ce diagnostic dans les parties communes.

Comme tous les diagnostics obligatoires, le diagnostic électricité est, par défaut, à la charge du vendeur. Il peut tenter de négocier cette prise en charge avec l'acquéreur s'il le souhaite, mais rien n'oblige ce dernier à accepter.

Les actions mises en place par le diagnostiqueur

Le diagnostic électricité doit être réalisé par un professionnel formé et certifié. Plusieurs sociétés sont aujourd'hui spécialisées dans la réalisation de ces diagnostics immobiliers obligatoires. Ces entreprises proposent des services de diagnostics complets à des prix variables.

La réalisation de ce diagnostic s'organise à l'avance et se planifie avec le professionnel. Il est donc important de bien veiller à l'accessibilité de toutes les pièces de votre bien afin de faciliter la mission de la personne mandatée. Une fois sur place, l'expert va alors procéder à une évaluation poussée des risques apportés par vos installations électriques. Son analyse se porte notamment sur la présence d'un dispositif de protection contre la surintensité. L'expert observe de près l'état des circuits et du matériel utilisé pour leur protection, et juge ensuite de leur fiabilité. Le diagnostiqueur vérifie également qu'aucune installation ne présente des risques de contact direct avec des circuits sous tension. Une attention toute particulière est portée à la salle de bains, qui présente logiquement des normes électriques en vigueur bien plus strictes pour faire face aux dangers évidents. Les appareils et installations électriques sont interdits ou bien tolérés en fonction de leur nature et de leur proximité avec les installations sanitaires. L'espace de la salle de bains est divisé en plusieurs volumes, allant du volume 0 (interdiction stricte) au volume 2 (tolérance de certains appareils). Toutes ces précautions sont bien sûr nécessaires afin de limiter les risques d'électrocution et d'incendie dans l'habitat.

Suite à son analyse, le professionnel procède à la rédaction d'un rapport complet sur l'état des installations électriques du bien. Le diagnostic contient notamment une identification précise des éventuelles anomalies détectées. Il répertorie les risques de contact direct avec les circuits identifiés dans le logement, ainsi que tout risque de contact avec des zones humides. L'expert peut également y ajouter des préconisations et offrir des conseils au vendeur sur les différentes mesures à mettre en place pour améliorer la sécurité des habitants.

Quelques conseils si votre logement n'est pas aux normes

Il n'est pas forcément nécessaire de mettre aux normes les installations électriques. Il ne s'agit pas d'un examen de conformité. L'objectif de ce diagnostic est simplement de limiter les dangers apportés par les installations existantes, tout en offrant une visibilité sur la situation à l'acquéreur. C'est pourquoi le vendeur est rarement contraint à effectuer des travaux importants suite au passage du diagnostiqueur. Dans certains cas extrêmes où les risques sont avérés et jugés trop grands, le vendeur pourra parfois se trouver dans l'obligation de procéder à l'isolation d'un circuit électrique porteur de danger. Il est important de noter que le diagnostic électrique a une durée de validité de 3 ans.