1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Actualités Immobilières
  4. >
  5. Comment construire une piscine naturelle ?

Comment construire une piscine naturelle ?

08/06/2020

La piscine naturelle est une alternative crédible et nouvelle à la piscine traditionnelle. Plus respectueuse de l’environnement et de la santé, elle ne nécessite pas l’utilisation de produits chimiques.

Comment construire une piscine naturelle ?

Les différences avec une piscine traditionnelle

A la différence d’une piscine traditionnelle que l’on trouve chez beaucoup de foyers français, la piscine naturelle n’utilise pas de chlore ou de produits chimiques pour traiter l’eau. Selon le système naturel de filtration utilisé, elle peut avoir un aspect différent d’une piscine traditionnelle avec un aspect plus proche de la nature : elle peut être confondu avec un petit lac ou étang. Elle possède souvent des bords informels et un aspect très vert grâce à ses nombreuses plantes. Elle peut être de forme libre ou géométrique et est plus simple à construire soi-même car il suffit de couler un bassin en béton. N’étant pas traitée par des produits, la piscine naturelle doit être positionnée de façon stratégique et jouir d’un ensoleillement naturel optimal pour éviter au maximum la prolifération d’algues. Deux systèmes de filtrations sont possibles : par lagunage ou biologique.

Le traitement par lagunage

Le traitement par lagunage permet d’avoir une piscine d’aspect “sauvage”, contrairement à la filtration biologique. Le lagunage permet d’utiliser les propriétés dépuratives et oxygénantes des plantes pour filtrer l’eau. Pour cela, il faut créer deux zones distinctes et de taille égale :

  • la zone de baignade
  • la zone de lagunage, aussi dite de régénération, avec des plantes aquatiques, des algues et des micro-organismes.

Entre les deux zones, il est conseillé d’installer un préfiltre fin qui permet de retenir les déchets organiques (cheveux, feuilles mortes, pollens, etc). L’ajout d’une roche volcanique poreuse, appelée la pouzzolane, permet de filtrer l’eau. Pour oxygéner l’eau et la faire circuler entre les deux bassins, il est conseillé d’installer une cascade ou des aérateurs. Le traitement par lagunage est moins onéreux que la filtration biologique et permet un rendu au plus proche de la nature mais il demande un entretien très régulier.

Le traitement par filtration biologique

A contrario du traitement par lagunage, la filtration biologique permet à votre piscine d’avoir un rendu tout à fait classique. Il est en effet difficile à l’oeil nu de distinguer une piscine traditionnelle d’une piscine à filtration biologique car ce système ne nécessite pas de plantes ou d’algues. Pour la filtration biologique, on fait appel à la capacité des bactéries à digérer les déchets organiques présents dans l’eau. La circulation de l’eau se fait par système de pompe, comme pour une piscine traditionnelle. Pour le traitement de l’eau, on installe un préfiltre à effet vortex, un filtre biologique injecté de bactéries et de minéraux pour contrôler le PH et maintenant l’équilibre de l’eau, et un système de lampe UV pour désinfecter l’eau. Ce procédé utilise moins d’entretien et moins de place car vous n’avez pas besoin de construire deux bassins que le traitement par lagunage mais coûte plus cher (environ 5000 à 10 000 euros selon la surface de votre piscine).