1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Actualités Immobilières
  4. >
  5. Comment investir dans un hôtel ?

Comment investir dans un hôtel ?

16/12/2021

L’investissement hôtelier vous permet d’investir des fonds sans être propriétaire d’un établissement ou d’en assurer la gestion. De plus, vous pouvez jouir de défiscalisations avantageuses.

Pourquoi investir dans un hôtel ?

Investir dans un hôtel vous permet de diversifier votre portefeuille et peut s’avérer intéressant au niveau des rendements obtenus. La France est la première destination touristique au monde et son taux d’occupation (TO) des hôtels grimpe jusqu’à 80%. Investir dans un hôtel, c’est éviter les soucis liés à la gestion et à la vacance locative.

Quel rendement espérer pour un investissement hôtelier ?

Pour espérer un haut rendement, il faut investir dans un hôtel situé dans une ville à fort pouvoir touristique, telles que Paris ou encore la Côte d’Azur. Les hôtels de ces villes possèdent en effet un fort TO. Rien n’empêche cependant d’investir dans d’autres villes avec un attrait touristique moindre, mais tout de même présent. Le taux de rendement peut grimper jusqu’à 4 à 10% net par an, sur un investissement de moyen et long terme. Si vous préférez un investissement sur le court terme, vous pouvez vous tourner vers le crowdfunding immobilier, qui dégage des rendements tout aussi intéressants mais plus rapidement.

Comment investir dans un hôtel ?

Pour investir dans l’hôtellerie, trois choix s’offrent à vous : vous pouvez acheter les murs, le fonds de commerce ou encore acheter les deux. L’investissement peut se faire à travers un PEA (Plan d’Epargne en Actions), un PEA-PME (Plan d’Epargne en Actions destiné au financement des PME et ETI), une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), une banque privée, …

Vous pouvez investir des fonds dans la valorisation d’un bien existant (construction, restructuration et réhabilitation) ou la création d’un fond de commerce. L’intermédiaire par lequel vous passez choisira le bien. Vous n’aurez qu’à injecter des fonds et attendre de recevoir les intéressements de votre placement.

On parlera d'investisseurs avertis (investissement de 10 000 € minimum), ou d’investisseurs “classiques” (investissement de 1000 € minimum).