1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Acheter
  4. >
  5. L'agent immobilier
  6. >
  7. A quoi sert un bon de visite ?

A quoi sert un bon de visite ?

Le bon de visite est un formulaire à remplir en agence immobilière, pour la visite d’un bien en vente ou en location, par le futur acquéreur ou locataire. Certaines agences refusent d’effectuer la visite du bien tant que le bon de visite n’est pas rempli et signé par le visiteur. On vous explique comment le bon de visite fonctionne et sa portée juridique.

Bon de visite

Qu’est-ce qu’un bon de visite ?

En signant un bon de visite, l’acheteur ou le locataire potentiel reconnaît avoir visité le bien immobilier mis en vente par l’intermédiaire de l’agent immobilier commissionné. S’il est intéressé par le bien, il s’engage à conclure la transaction avec l’agent immobilier. Si la vente se réalise en direct de particulier à particulier, le bon de visite engagerait le vendeur à verser à l’agent immobilier des dommages et intérêts, à hauteur de la commission qu’il aurait dû percevoir. Un bon de visite ne vous engage pas à acheter ou à louer le bien que vous vous apprêtez à visiter. Il est également utile pour l’agent immobilier car il le protège vis-à-vis de son assureur dans le cas où un dommage se produirait dans le logement pendant la visite.

Quelle est la valeur juridique d'un bon de visite ?

Les conséquences juridiques d’un bon de visite sont limitées car ce dernier ne fait l’objet d’aucune réglementation légale. Il n’existe que des cas de jurisprudence faisant foi d’exemples en matière de verdicts et de sanctions pénales. De ce fait, un agent qui ne possède qu’un bon de visite mais pas de mandat ne peut prétendre à percevoir une commission. Pour un agent possédant un mandat, les tribunaux se montrent intransigeants vis-à-vis des acquéreurs qui tentent de contourner les professionnels.

Si vous passez par une seconde agence pour acheter le bien que vous avez visité dans une première agence et pour lequel vous avez signé un bon de visite, il vous faudra verser la commission à la première agence. Si vous concluez la vente ou la location en direct afin d’économiser le coût des frais d'agence, vous vous exposez à une demande de dommages et intérêts par l’agent immobilier mandaté. En effet, selon les dispositions de la loi Hoguet du 2 janvier 1970 réglementant l’exercice de la profession d’agent immobilier, ce dernier pourra exiger le versement de la commission auprès du vendeur qui lui a confié un mandat écrit.

05/07/2019