1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Acheter
  4. >
  5. Les travaux immobiliers
  6. >
  7. Quelle est la réglementation pour surélever sa maison ?

Quelle est la réglementation pour surélever sa maison ?

Surélever sa maison est une bonne alternative quand la surface au sol ne vous permet pas d’ajouter des annexes à votre maison. Nous vous expliquons les démarches administratives à effectuer et les conditions à respecter pour faire surélever votre maison.

Comment surélever sa maison ?

Pourquoi surélever sa maison ?

Surélever votre maison permet d’agrandir sa surface et d’éviter ainsi de devoir déménager. Ce procédé est particulièrement intéressant pour les terrains ne permettant pas l’agrandissement de la maison en surface au sol, avec la construction d’une annexe, d’une véranda, etc. La surélévation est très intéressante quand on dispose d’un bien ayant une adresse intéressante. Il n’est pas toujours évident de trouver la maison que l’on souhaite, avec le bon emplacement.

A qui faire appel pour surélever sa maison ?

La personne que vous avez choisi devra avant tout faire une étude de faisabilité pour vous dire si le projet de surélévation est faisable ou non. En effet, il faut vérifier si vos fondations et les murs porteurs de la maison sont prêts à supporter une surélévation. Pour cela, vous pouvez faire appel à un maître d’oeuvre, un architecte ou encore un bureau d’étude spécialisé.

Une surélévation coûte en moyenne entre 1000 € et 2500 € le m2 selon les matériaux choisis, la surface créée, l’aménagement, etc. Pensez à solliciter plusieurs professionnels et à comparer les différents devis avant de vous lancer dans les travaux.

Les démarches administratives pour surélever sa maison

Avant de faire appel à un professionnel pour effectuer l’étude de faisabilité, il faut vérifier auprès de la mairie que votre projet est réalisable. Pour cela, consultez le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre ville. Il pourra, par exemple, vous renseigner sur la hauteur maximale autorisée pour votre maison, le choix imposé des matériaux dans certains cas, etc. Si votre habitation se situe en lotissement, vous devez aussi consulter le règlement de ce dernier.

Dans certaines régions, il est interdit de modifier la pente de la toiture et donc impossible de surélever son habitation ! De même, si votre maison est située aux abords d’un monument historique, vous devrez avoir l’autorisation d’un architecte des Bâtiments de France.

Une fois toutes ces étapes validées, vous devrez déposer une demande de permis de construire ou une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie. Le professionnel auquel vous faites appel pour réaliser les travaux peut très bien effectuer cette démarche à votre place.

Si votre maison est située en zone urbaine soumise à un PLU et que votre agrandissement ne dépasse pas les 40m2, seule une déclaration préalable de travaux est nécessaire. Au-delà, il faudra un permis de construire. Si vous habitez en zone rurale ou urbaine non-soumise à un PLU, la limite est de 20 m2.

Si votre maison fait 150 m2 ou plus après la surélévation de la maison, vous devrez obligatoirement faire appel à un architecte et posséder un permis de construire.

 

Bon à savoir : Il est parfois possible de continuer à habiter dans la maison pendant la durée de la surélévation ce qui peut être très pratique !