1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Acheter
  4. >
  5. Les travaux immobiliers
  6. >
  7. Quelles aides financières pour vous aider dans vos travaux de rénovation ?

Quelles aides financières pour vous aider dans vos travaux de rénovation ?

Il est parfois compliqué de se lancer dans des travaux de rénovation quand on dispose d'un budget limité. Heureusement, de nombreuses aides de l'Etat sont disponibles pour vous simplifier la vie et vous soutenir dans votre projet. Découvrez-en plus sur les conditions nécessaires à l'obtention de ces aides pour vos travaux.

Rénover sa maison peut parfois se transformer en véritable casse-tête

Quelles sont les aides pour un projet de rénovation ?

  • Le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • L'éco-prêt à taux 0
  • La réduction de TVA
  • Les aides de l'ANAH et le programme Habiter Mieux
  • Les aides liées aux fournisseurs d'énergie

Bien définir la nature de vos travaux

Avant de vous intéresser aux différentes aides que vous pouvez obtenir, il est important de bien déterminer la nature de vos travaux. Le site Rénovation Info Service propose de définir pas à pas votre projet de rénovation, et d'y associer les différentes aides qui pourront vous être proposées. Si votre projet porte sur l'isolation, le chauffage, le maintien de la fraîcheur ou encore l'installation d'équipements pour l'eau chaude, vous ne pourrez pas forcément profiter à chaque fois des mêmes aides. Le type de votre logement (appartement ou maison, neuf ou ancien...) et votre statut sont aussi des informations essentielles. Un locataire ou un propriétaire bailleur aura parfois moins de marge de manoeuvre pour se lancer dans certains travaux de rénovations.

Pourquoi faut-il se lancer dans des travaux de rénovation énergétique ?

Rénover son habitation sur le plan de la consommation énergétique est un investissement très intéressant. D'une part, vous pourrez bénéficier de plusieurs aides spécifiques de la part de l'Etat. Ensuite, vous pourrez constater une diminution de vos dépenses énergétiques sur le long terme. Vos fournisseurs énergétiques pourront également vous soutenir dans cette démarche.

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) est une aide de l'Etat accessible aussi bien aux locataires qu'aux propriétaires. Il s'agit d'une réduction d'impôt qui peut s'élever jusqu'à 30% de vos dépenses en matière d'équipements destinés à une rénovation énergétique. L'Etat encourage en effet fortement ce genre de démarche qui contribue à réduire l'impact environnemental des habitations. Pour obtenir ce crédit d'impôt, il est indispensable que le logement en question constitue votre résidence principale, et qu'il soit achevé depuis plus de deux ans. Afin de bénéficier de cette avantage, il vous sera également nécessaire de rentrer en contact avec un professionnel Reconnu Garant de l'Environnement (RGE). Les différents équipements utilisés doivent en effet être fournis par une entreprise qualifiée, et respecter certaines normes techniques. A noter que ce crédit est cumulable avec les différentes aides de l'ANAH, ainsi qu'avec l'éco-prêt à taux zéro.

L'éco-prêt à taux zéro

Ce prêt peut être accordé à un propriétaire bailleur ou occupant d'un logement ancien (construit avant les années 90), ainsi qu'à un syndicat de copropriété. Il est proposé par l'Etat pour différents travaux comme l'isolation de la toiture et des murs extérieurs, ou encore l'installation d'équipements divers, comme le chauffage ou un système d'eau chaude utilisant une énergie renouvelable. Ce prêt s'utilise aussi pour le remplacement de portes et de fenêtres. Toutes ces rénovations ont donc pour point commun d'améliorer et d'optimiser la consommation énergétique du logement. Comme pour le CITE, les travaux en question doivent être réalisés par des professionnels bénéficiant d'une reconnaissance RGE. Pour obtenir ce prêt auprès d'une banque, il vous sera nécessaire de faire remplir un formulaire aux entreprises concernées, présentant clairement les actions et les objectifs de vos travaux de rénovation.

La réduction de TVA

Alors que le taux de TVA est généralement de 20% sur les logements neufs, il est possible pour les entreprises de bénéficier d'une réduction à un taux intermédiaire de 10% pour des travaux de rénovation engagés sur un logement achevé depuis plus de deux ans. Encore une fois ici, l'impact environnemental reste au coeur de préoccupations de l'Etat. Si les travaux sont destinés à améliorer les performances énergétiques du logement, le taux de TVA applicable est seulement de 5,5%.

Les aides de l'ANAH et le programme Habiter Mieux

L'Agence National de L'habitat (ANAH) propose différentes aides destinées aux travaux d'amélioration de l'habitat. Le montant de ces aides est déterminé principalement en fonction des ressources des ménages concernés. Le programme Habiter Mieux est une aide financière qui s'adresse aux propriétaires occupants aux ressources modestes qui souhaitent réaliser certains travaux de rénovation énergétique. Ce programme s'obtient sous constitution d'un dossier. Il permet d'obtenir une aide financière pour la réalisation des travaux. Une prime peut également s'ajouter si vos travaux de rénovation permettent un gain énergétique d'au moins 25%.

Les aides liées aux fournisseurs d'énergie

Dans le cadre du dispositif des Certificats d'Economies d'Energie (CEE), certaines aides peuvent vous être proposées par vos fournisseurs d'énergie. En effet, ces entreprises risquent de fortes pénalités financières si elles ne parviennent pas à réaliser des économies d'énergies auprès de leurs clients. Elles ont donc tout intérêt à vous accompagner dans votre démarche de rénovation énergétique. Ces aides s'adressent aussi bien aux propriétaires qu'aux locataires. Elles sont généralement proposées sous la forme de sollicitations commerciales, mais vous pouvez également faire votre demande spontanément, après avoir vérifié l'éligibilité de vos travaux.

01/03/2018