1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Acheter
  4. >
  5. La copropriété
  6. >
  7. Comment calculer la surface pondérée d'un logement immobilier ?

Comment calculer la surface pondérée d'un logement immobilier ?

Lors de l’achat ou de la vente d’un bien immobilier en copropriété, la question des charges de copropriété représente un atout ou un frein majeur à la transaction. La surface pondérée est l’outil de référence pour calculer ces frais. On vous explique comment les charges sont calculées afin de ne pas avoir de mauvaise surprise pendant vos assemblées générales...

Comment calculer la surface pondérée ?

Qu'est-ce que la surface pondérée ?

La surface pondérée est souvent confondue avec la surface utile. Cette dernière est utilisée pour calculer l’encadrement des loyers dans les logements sociaux (HLM) et dans le cadre de la loi Pinel. La surface pondérée sert principalement à calculer des surfaces non-métriques, plus abstraites. Elle permet de préciser la valeur d’un lot de copropriété à partir de plusieurs critères (étage, position, exposition, etc.), réunis dans un coefficient de pondération.

Pourquoi utilise-t-on la surface pondérée ?

La surface pondérée est une méthode utilisée par les syndicats de copropriété afin de répartir au plus juste les charges collectives entre les différents propriétaires. Par exemple, un propriétaire habitant en étage payera plus de quote-part de charges pour l’entretien de l’ascenseur qu’un propriétaire résidant au rez-de-chaussée, n’utilisant pas ou peu l’ascenseur.

Comment calculer la surface pondérée d'un logement ?

Le calcul de la surface pondérée est réalisé par le syndicat de copropriété. Ce dernier va appliquer à une surface de référence un certain nombre de coefficients de pondération, afin d’apprécier l’usage des équipements communs par le propriétaire, et ainsi lui répercuter les charges de la manière la plus juste possible. Le choix de la surface de référence (loi carrez, surface habitable, surface de plancher, etc.) est libre et est du ressort du syndicat de copropriété. La surface de référence et le pourcentage des coefficients utilisés doivent être indiqués dans le règlement de copropriété par le syndicat. Ils doivent également être les mêmes pour tous les lots. Voici les critères pris en compte dans le calcul :

  • l’étage où se situe le bien
  • la vue
  • la hauteur sous plafond
  • la nature du lot
  • la forme
  • la facilité d’accès
  • la proximité d’annexes
  • l’entretien
  • le nombre de personnes dans le foyer

Chaque coefficient retenu est exprimé sous la forme d’un pourcentage. Une fois les pourcentages additionnés, on obtient un coefficient global de pondération, que l’on applique ensuite à la surface retenue. C’est une donnée importante à fournir aux futurs acquéreurs si vous souhaitez vendre votre logement, car elle leur permettra d’apprécier la part de leur achat au sein de la copropriété, la proportion des charges et l’investissement à fournir en cas de travaux votés à l’assemblée générale de la copropriété.

07/02/2020