1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Acheter
  4. >
  5. Préparer son achat immobilier
  6. >
  7. Quels sont les avantages à investir dans un parking ?

Quels sont les avantages à investir dans un parking ?

Investissement méconnu du grand public mais pourtant rassurant pour un premier pas dans l’investissement locatif, nous vous expliquons comment et pourquoi acheter un box, un garage ou bien une place de parking.

Investir dans un parking : quelles sont les solutions ?

Si vous souhaitez investir dans un parking, il existe plusieurs biens à acheter : un garage, un box, une place de stationnement, un parking souterrain, aérien, privé, …

On peut trouver des parkings dans les établissements publics, comme les gares et les aéroports, ou bien encore aux pieds d’immeubles de bureaux, à l’approche des centres commerciaux, etc. En règle générale, les parkings liés aux centres commerciaux et aux établissements publics sont la propriété de grandes sociétés et ne sont donc pas proposés à l’achat pour les particuliers, sauf exception.

Pourquoi et comment acheter un parking ?

Les centres-villes sont de plus en plus saturés et manquent de place pour se garer, il n’est donc pas rare que les particuliers cherchent à louer une place de parking ou un garage proche de leur habitation ou de leur lieu de travail pour ne pas perdre de temps tous les jours pour se garer.

Afin de réellement optimiser votre investissement, assurez-vous qu’il y ait une réelle demande locative. Le but n’est pas d’acheter une place de parking et de ne pas réussir à la louer derrière ! Pensez également à la dimension de la place de parking ou du garage, notamment la hauteur sous plafond. Les petites citadines sont plus faciles à garer en ville, contrairement à des grosses voitures : veillez à ce que votre box ou votre place puisse accueillir tout type de véhicule pour ne pas vous limiter auprès de vos futurs locataires.

Cet investissement reste un des plus rentables sur le marché immobilier : il peut rapporter jusqu’à 9% alors qu’un appartement rapportera une marge maximale de 4%. Il est également plus souple et moins contraignant :

  • pas de plafonnement de loyers
  • préavis allant de 1 jour à 1 mois
  • peu d’entretien
  • peu de charges

Acheter un parking à Paris coûtera généralement autour des 25 000 €. Alors qu’en Province, les tarifs commencent à 6000 € ! Vous pouvez fixer librement votre loyer, mais tâchez de rester cohérent avec les prix pratiqués aux alentours. Le loyer se situe généralement entre 50 et 600 € selon la nature de votre parking et la ville.

Le prix du parking varie selon :

  • le quartier et la ville
  • les difficultés de stationnement (une place de parking en centre-ville où le stationnement est difficile vaudra plus cher qu’une autre)
  • le positionnement de la place de parking (les places proches des issues pour un parking souterrain seront, par exemple, plus chers. A l’inverse, une place en étage sera moins chère car moins facilement accessible.)
  • la nature du parking (un box fermé vaudra plus cher qu’une simple place de parking, une place de parking dans un parking souterrain vaudra plus cher qu’une place en parking aérien, etc.)

Tout comme l’immobilier traditionnel (maison, appartement,...), vous pouvez augmenter votre patrimoine en achetant d’autres places de parking ou bien en investissant directement dans plusieurs lots. Rien n’est figé, tout dépend de votre capital !

Investissement parking : ce que disent la loi et les impôts

Si votre parking n’est pas assorti d’un logement, vous n’êtes pas soumis à la loi de 1989 sur les locations vides. Vous pouvez donc louer librement et n’êtes pas dans l’obligation d‘établir un contrat de bail pour la location de votre parking. Il est cependant fortement recommandé de le faire. Vous y préciserez la nature du bien, les parties concernées par la signature du bail, le lieu de résidence du bien, le montant du loyer mensuel, la durée du bail et du préavis, le dépôt de garantie, etc.

Votre parking sera imposable dans la catégorie des revenus fonciers. Si ces derniers sont inférieurs à 15 000 € par an, vous pouvez bénéficier du régime micro-foncier. Si ce n’est pas le cas, le régime réel d’imposition s’appliquera. Le parking sera également soumis à la taxe d’habitation s’il est rattaché à un logement, sauf s’il est situé à plus d’un kilomètre de l’habitation concernée. Enfin, vous paierez une taxe foncière, généralement égale à un, deux ou trois mois de loyers, selon la ville.