1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Acheter
  4. >
  5. Le prêt immobilier
  6. >
  7. Puis-je intégrer le coût des travaux à mon prêt ?

Puis-je intégrer le coût des travaux à mon prêt immobilier ?

Lors de l'achat de votre bien immobilier, il se peut que vous soyez amené à réaliser d'importants travaux, que vous achetiez un bien à rénover entièrement ou que vous prévoyez de gros travaux. Il est donc essentiel de vous préparer financièrement pour assumer ces dépenses avant l'achat.

coût travaux prêt immobilier

Intégrer le coût des travaux à mon crédit, est-ce possible ?

Théoriquement, rien ne s'oppose à rattacher les dépenses pour vos travaux à votre crédit immobilier. Vous bénéficiez alors d'une durée de remboursement plus longue, vous pouvez ainsi profiter du taux de votre prêt immobilier et vous ne cumulez pas plusieurs prêts à la fois.

Cependant, il faut tenir compte du fait que le montant total emprunté pour l'achat et pour les travaux du bien immobilier ne doit pas dépasser votre capacité d'endettement de 33% (soit un tiers de vos revenus disponibles mensuels).

Dernier point sur lequel la banque sera attentive : elle vous demandera probablement de lui faire parvenir des devis, préalablement effectués par vos soins, afin d'avoir une idée des dépenses à prévoir. Vous serez donc obligé par la suite de faire appel à ce même professionnel pour réaliser vos travaux, car votre banque aura versé la somme directement sur le compte du professionnel.

Nous vous conseillons de privilégier cette solution pour de lourds travaux de rénovation coûteux , et non pour quelques travaux minimes, que vous pouvez effectuer vous-même.

Le prêt travaux, autre alternative

Pour vos travaux moins lourds et onéreux, il peut être intéressant de vous tourner vers un prêt travaux. Vous recevrez alors directement les fonds sur votre compte bancaire et pourrez ainsi gérer l'achat de matériaux ou de prestations pour vos travaux. Il s'agit tout simplement d'un crédit à la consommation. Les taux seront donc supérieurs aux prêts immobiliers classiques. Ce prêt peut être accordé plusieurs années après l'acquisition du bien.

Attention : il vous faudra alors rembourser deux prêts à la fois ! Votre crédit immobilier et votre prêt travaux.

Si vous avez du mal à joindre les deux bouts, sachez que vous pouvez faire appel à un regroupement de crédits vous permettant d'ajuster le montant de votre nouvelle mensualité en fonction de vos revenus.

Les autres aides pour financer vos travaux

  • L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour les travaux de rénovation thermique (à condition de les faire réaliser par un professionnel).
  • Le prêt Action logement (ancien 1% logement) pour les travaux d'agrandissement ou d'amélioration de l'habitat suite à une catastrophe naturelle ou dans le cadre de travaux ouvrant droit aux subventions de l'Anah.
  • Les subventions de l'Anah (Agence Nationale de l'Habitat) pour les travaux optimisant les performances énergétiques ou adaptant le logement à des personnes en situation de handicap.
  • La prime de rénovation énergétique pour les logements de plus de 2 ans vous donne le droit à une réduction du taux de TVA à 10%, si vous faites appel à des professionnels.
  • La CAF peut vous aider dans vos travaux de rénovation, condition d'être allocataire.
  • Certaines caisses de retraite ont des programmes d'aide pour l'adaptation du logement.

Vous pouvez également faire appel à un architecte, ou à des artisans, afin d'estimer le montant des travaux à prévoir. A vous de voir par la suite si vous souhaitez réaliser ces travaux vous-même, ou bien faire appel à des professionnels.

L'assurance emprunteur

Comme pour le prêt immobilier, la souscription à une assurance peut être requise afin de rassurer la banque sur le remboursement de la somme prêtée.

Sachez que l'assurance emprunteur n'est pas obligatoire pour le prêt travaux. La banque ou l'assureur peut toutefois vous proposer une couverture pour invalidité ou décès, ce qui peut s'avérer utile si vous empruntez une large somme ou si vous souhaitez tout simplement être mieux couvert. Comme pour l'assurance du prêt immobilier, libre à vous de faire jouer la concurrence et de comparer plusieurs assureurs afin d'obtenir le contrat le plus juste, grâce à la loi Lagarde.