1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Acheter
  4. >
  5. Le prêt immobilier
  6. >
  7. Comment renégocier son prêt immobilier ?

Comment renégocier son prêt immobilier ?

Depuis 2008, il vous est possible de renégocier votre prêt immobilier auprès de votre banque. C’est une démarche particulièrement intéressante à effectuer lorsque les nouveaux taux sont plus intéressants que le taux que la banque vous a accordé lors de la signature de votre crédit immobilier.

Pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Lorsque la conjoncture économique et le marché de l’immobilier permettent aux banques de proposer des prêts à des taux intéressants, voire cassant toute concurrence, il peut être intéressant de renégocier votre prêt immobilier pour vous aligner sur les nouveaux taux. Ces derniers doivent être plus intéressants que celui que vous avez contracté lors de la signature de votre prêt.

Plusieurs conditions sont à rassembler pour savoir si oui ou non il est intéressant pour vous de demander une renégociation de votre crédit immobilier :

  • Être dans la première moitié de remboursement du prêt
  • Avoir minimum 1 point d’écart entre votre taux et les nouveaux taux
  • Avoir un capital restant minimum à rembourser

Il est intéressant de renégocier votre prêt s’il a été contracté il y a moins de 5 ans car la moitié de la somme que vous remboursez tous les mois est principalement composée d’intérêts. En revanche, si vous souhaitez vendre votre bien dans l’année à venir, abstenez-vous de renégocier votre prêt car vous n’aurez pas le temps d’amortir votre nouveau taux d’intérêt.

Attention : la renégociation est différente du rachat de crédit car vous n’avez pas de frais de remboursement anticipé ou de frais de nouvelle garantie.

Comment le renégocier ?

Si vous remplissez tous les critères démontrant qu’une renégociation de prêt est intéressante pour votre santé financière, contactez votre banque afin d’établir un rendez-vous. Cette dernière n’est pas obligée de vous accorder le nouveau taux.

Si votre banque est d’accord : vous pourrez garder la même mensualité mais réduire la durée de remboursement, ou à l’inverse réduire vos mensualités et garder la même durée de remboursement. Généralement, la banque vous accorde un taux plus intéressant mais ne vous propose pas exactement le même taux que celui offert aux primo-accédants. Votre conseiller vous fera signer un nouveau contrat, ou ajoutera un avenant au précédent, mentionnant les nouvelles conditions de remboursement du prêt. Vous n’aurez pas de frais d’inscription ni de frais de garantie, seuls des frais de dossier peuvent être appliqués.

Si votre banque n’est pas d’accord : tournez vous vers la concurrence et/ou faites appel à un courtier en prêt immobilier ! Contracter votre prêt dans une autre banque peut être intéressant si vous obtenez un taux beaucoup plus bas, mais n’oubliez pas que la migration de banque vous amènera des frais supplémentaires que vous n’aurez pas eu en restant dans la même banque : pénalités de remboursement, frais de dossier, frais de garantie,...

Si vous n’arrivez pas à rentrer dans vos frais malgré le nouveau taux intéressant accordé par une banque concurrente : sachez qu’il vous est possible d’effectuer un rachat de crédit, plutôt qu’une renégociation de taux d’intérêts. Il vous sera plus facilement possible de négocier les frais et le taux d’intérêts car la nouvelle banque a tout intérêt à jouer dans votre sens si elle veut débaucher un nouveau client ! Pour cela, votre dossier d’emprunteur doit bien évidemment être impeccable avec une réelle capacité de remboursement et une vie professionnelle stable.

Bon à savoir : vous pouvez renégocier votre prêt autant de fois que vous le souhaitez !

Puis-je également renégocier mon assurance de prêt immobilier ?

En plus de la renégociation du taux de votre prêt immobilier, vous pouvez également renégocier celui de votre assurance crédit. Grâce à la loi Lagarde, vous pouvez contracter une assurance dans une banque autre que celle où vous avez contracté votre crédit immobilier. Faire appel à un assureur autre que votre établissement bancaire peut vous permettre de réduire de 20 à 50% vos primes d’assurance. Vous pouvez le faire au début ou même en cours de crédit ! Et, tout comme le taux du prêt, vous pouvez la négocier autant de fois que vous le souhaitez.