1. Guide Immobilier
  2. >
  3. Acheter
  4. >
  5. L'investissement locatif
  6. >
  7. Comment calculer le rendement locatif ?

Comment calculer le rendement locatif ?

Lorsque vous décidez d'investir dans l’immobilier locatif, vous devez vous assurez que les critères du bien répondent à une réelle demande locative et que l’investissement soit bien rentable. Calculer le rendement locatif est l’une des premières étapes à effectuer de votre côté avant d’envisager tout investissement. Nous vous expliquons comment le calculer.

Qu’est-ce que le rendement locatif ?

On parle de rendement locatif, ou de rentabilité locative, lorsque l’on souhaite investir dans l’immobilier locatif. Il s’agit d’un des premiers calculs à effectuer pour savoir si oui ou non vous devez acheter le bien qui vous intéresse.

La rentabilité permet de savoir combien d’argent vous rapportera le fait de mettre votre bien en location, en fonction de son coût d’acquisition et des frais annexes engagés. Calculer la rentabilité vous permettra de savoir si mettre votre bien en location vous permettra de gagner, ou à l’inverse, de perdre de l’argent. Il est conseillé de faire ce calcul avant tout achat. Ce dernier s’exprime en pourcentage, et se calcule sur une base annuelle.

Calculer le rendement locatif pourra également être une aide précieuse pour votre demande de prêt bancaire : votre banquier pourra mieux évaluer le montant annuel que vous rapportera votre investissement, ce qui pourra le conforter sur votre capacité de remboursement.

Comment calculer le rendement locatif ?

Le rendement locatif brut

Le rendement locatif brut correspond au pourcentage brut annuel que vous dégagerez de votre investissement locatif, avant toutes déductions de charges annexes et d’impositions. Il se calcule comme suit :

(Revenus locatifs annuels / prix d’achat du bien) x 100 = rendement locatif brut

Le rendement locatif net

Le rendement locatif net exprime le rendement réel que vous allez acquérir une fois toutes les charges annexes déduites du rendement locatif brut. On parle de charges non récupérables. A savoir :

  • les charges de copropriété
  • les honoraires du syndic de copropriété
  • les frais des agences immobilières ou administrateurs de biens qui gèrent votre location pour vous
  • les assurances relatives à la location de votre bien (assurance responsabilité civile, assurance du bien, assurance de la copropriété, assurance de vacance locative, assurance pour les loyers impayés, ...)
  • les frais engagés par le remboursement de votre prêt immobilier
  • les éventuels coûts à débourser pour des travaux de réhabilitation du bien locatif
  • la taxe foncière de votre bien immobilier

Ces charges ne peuvent être imputées sur le loyer de votre locataire et doivent donc être déduites du rendement locatif brut. Il se calcule comme suit :

((revenus locatifs annuels - charges non récupérables) / prix d’achat du bien) x 100 = rendement locatif net

Le rendement locatif net d’imposition ou “super net”

Le rendement locatif net d’imposition est, comme son nom l’indique, le rendement réel que vous obtiendrez après avoir déduit de votre rendement locatif net, toutes charges et avantages fiscaux (revenus fonciers, revenus imposables, …). Cette rentabilité peut alors être inférieure ou supérieure à la rentabilité nette selon votre type d’imposition, votre qualité d’investisseur (achat en SCI, achat en tant que particulier, …) ou bien encore votre type d’investissement.

J'ai un projet d'achat
Les clés d'un achat immobilier réussi